théâtre

Mohamed El Khatib

Finir en beauté

28 septembre > 23 octobre

À l'origine du spectacle de Mohamed El Khatib : la mort de sa mère.

À l’origine donc : un deuil et des notes prises pour traverser la tristesse, les dernières conversations sur un lit d’hôpital et aussi tout ce qui revient du passé quand il n’est plus qu’absence : une anecdote, une lumière et le son que faisait la langue arabe – langue de la mère mais pas langue du théâtre pour El Khatib. À partir de ces éléments hétérogènes, de ces débris d’une relation, est né Finir en beauté : autobiographie détournée avec retenue, distance et même humour, fresque familiale minimale où manquerait le centre, émouvant théâtre du trou noir.

[On en a parlé] cet été en Avignon • LE MONDE : "Pour Mohamed El Khatib, Avignon commence en beauté" lire ici

LES ÉCHOS : "De sa voix posée, Mohamed El Khatib réussit avec Finir en beauté la prouesse de conjuguer l’intime et l’universel" lire là

LIBÉRATION : "Mohamed El Khatib, chant du départ" Lire ici

Interviews • FRANCE CULTURE :
Le journal du Off de Joëlle Gayot écouter ici

La mort (2/5) : Dans les yeux de ma mère écouter ici

• THEATRE-VIDEO.NET: Le contexte menant à l'écriture Regarder ici

Radiodiffusion • FRANCE CULTURE : Finir en beauté sera diffusé en direct sur France Culture dans l’Atelier fiction le mardi 6 octobre à 23h, dans une réalisation Christophe Hocké. écouter ici

Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique

Suivez le fil et réagissez avec twitter: @theatredelacite #mohamedelkhatib

Mohamed El Khatib’s production has its origins in his mother’s death – in a process of grieving, and notes taken on a journey through sorrow, their last conversations at her hospital bed, and all that returns from the past to fill the ensuing void: an anecdote, an effect of light, the sound of Arabic, his mother’s language, but not the language of theater for El Khatib. Finir en beauté is the product of these disparate elements, the leavings of a relationship: an autobiography put to new uses with restraint, detachment, even humor, a minimalist family saga, hollow now at the center, a moving drama of the dark void.

Informations pratiques

du 28 septembre au 23 octobre

lun 28 sept. | 19h30
mar 29 sept. | 19h30
jeu 1er oct. | 21h
ven 2 oct. | 19h30

jeu 8 oct. | 21h
ven 9 oct. | 19h30
sam 10 oct | 19h30

lun 12 oct. | 19h30
mar 13 oct. | 19h30

lun 19 oct. | 19h30
mar 20 oct. | 19h30
jeu 22 oct. | 21h
ven 23 oct. | 19h30

tarifs de 7 à 22 €
13/30 ans: 13 €
détails des tarifs, par ici

Distribution, production

Texte et conception Mohamed El Khatib • environnement visuel Fred Hocké • environnement sonore Nicolas Jorio

Production Zirlib.
Coproduction Tandem Douai-Arras / Théâtre d’Arras ; montévidéo – créations contemporaines (Marseille) ; Théâtre de Vanves ; Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre ; Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau.
Avec l’aide à la production de l’Association Beaumarchais – SACD, le soutien à la création du Festival actOral, et le soutien du Fonds de dotation Porosus. Ce texte a bénéficié de l’aide à la création du CnT. Le texte pièce en 1 acte de décès édité par L’L a reçu l’aide à l’écriture et l’aide à l’édition de l’Association Beaumarchais – SACD, une bourse de la Région Languedoc-Roussillon. Zirlib bénéficie du soutien du Ministère de la Culture – DRAC Centre, de la ville d’Orléans. Zirlib est un collectif porté par la Région Centre. Mohamed El Khatib est accompagné par L’L – lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création (Bruxelles).