festival /

Monumental

Jocelyn Cottencin

17 et 18 novembre 2016

Travaillant à cheval entre installation, architecture, graphisme, vidéo et danse, Jocelyn Cottencin propose logiquement avec Monumental un projet qui déplace subtilement les frontières. Au départ, Monumental était un film ; à l’arrivée, c’est aussi une proposition pour le plateau. Au départ, des monuments, des statues, des mémoriaux qui scandent l’espace public.

À l’arrivée, une mise en mouvement de ces structures de pierre ou de béton par douze interprètes / chorégraphes que Jocelyn Cottencin a rencontré au fil de ses collaborations. Il ne s’agit pas avec Monumental de construire des sculptures vivantes mais au contraire de faire bouger les images fixes, de flouter les formes figées de la statuaire pour que naissent un récit, l’ébauche flottante d’une narration. On pourrait raconter la belle histoire de Monumental comme ceci : Cottencin et ses 12 interprètes d’exception introduisent du jeu et du temps dans l’espace inamovible de la mémoire collective et regardent l’effet que ça (nous) fait.

Monumental is a two-fold work - part play, part film - inspired by the monuments, states and memorials that punctuate the public space : an alternative, collective history for eleven performers.

Informations pratiques

Tarifs individuels : de 7 € à 22 €

Pour effectuer les réservations via abonnement, merci de nous contacter par téléphone ou à l'adresse : accueil@theatredelacite.com 

Tarif réduit sur le 2ème spectacle dans la même soirée ! 

17 et 18 novembre

jeu 17 nov. | 19h
ven 18 nov. | 19h
 

Distribution, production

Conception • Jocelyn Cottencin

Avec • Yaïr Barelli, Jonas Chéreau, Ondine Cloez, DD Dorvillier, Matthieu Doze, Madeleine Fournier, Kerem Gelebek, Yves-Noël Genod, Rémy Héritier, Yuika Hokama, Carole Perdereau, Ana Pi   

 

Production déléguée : Les météores, avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings

Co-production : Musée de la Danse, Centre Pompidou 


Co-productions du film : Musée des beaux arts de Calais, Frac Basse-Normandie, Sainsbury center for visual arts - Norwich 

Monumental a bénéficié du mécénat de Média-Graphic

photographie : © adgap, Jocelyn Cottencin

Biographie

Après une double formation en art et architecture, Jocelyn Cottencin s’intéresse à différents domaines des arts dit appliqués - notamment le design, l’architecture, le graphisme.

Artiste et graphiste, il s’intéresse particulièrement à la question de l’émission et de la réception des images, des codes et des langages, et plus encore à la capacité d’un projet et d’un travail à ne pas circonscrire un territoire mais à circuler entre différents points. Depuis une quinzaine d’années, son travail s’est développé d’une part sur le développement du studio Lieux Communs, plate-forme de création graphique, typographique et éditoriale, et d’autre part sur la mise en oeuvre de projets dans les champs des arts visuels et de collaboration avec d’autres artistes notamment des chorégraphes. 

En 2014, il a présenté une installation au Musée des arts décoratifs de Paris dans l’exposition Recto/Verso, et une performance sous la forme d’un film au Musée des Beaux arts de Calais Monumental et a collaboré à la création de la chorégraphe Emmanuelle Huynh Tôzai!… créée en octobre au Théâtre Garonne à Toulouse.

En 2015, Monumental (film) est présenté pour l’ouverture du centre Pompidou Malaga dans le cadre de l’exposition «Corps Simples» et pour le Nouveau Festival à Pompidou (Paris). Considérant la typographie comme un matériau graphique et plastique, Jocelyn Cottencin l’expérimente à travers différentes formes : la performance, l’intervention dans l’espace public, l’installation, le dessin, le livre, l’espace scénique comme dans Vocabulario en 2007 réalisé avec Tiago Guedes et I Can’t Believe The News Today, réalisé à
Pau en 2009. Il collabore depuis une quinzaine d’année avec le chorégraphe Loïc Touzé et a conçu les dispositifs scéniques de plusieurs pièces dont LOVE (2003), 9 (2007), La Chance (2009) et récemment Gomme (2011) et Ô MONTAGNE (2012).