musique

Detroit

Cabaret Contemporain

16 février 2019

Avec Giani Caserotto, Ronan Courty, Simon Drappier, Julien Loutelier et Fabrizio Rat

 

Compositeurs et improvisateurs, connus du grand public pour leurs projets en hommage à Moondog, John Cage, Kraftwerk ou Terry Riley, les cinq musiciens de Cabaret Contemporain nous plongent ici dans le paysage sonore d’une ville qui les fascine depuis de nombreuses années : Détroit, haut lieu de cette rencontre explosive entre cultures dites « populaires » (musique électronique) et « savantes » (musique contemporaine).

Pour reconstituer les sons de la ville, le groupe s’est inspiré de pièces comme City Life de Steve Reich, ou d’autres morceaux de musiciens pionniers de la musique électronique originaires de Détroit comme Jeff Mills, Carl Craig ou Juan Atkins.

Bricolos de génie ils obtiennent, à partir d’objets du quotidien ou d’instruments préparés, des sons inédits qui nous accompagnent dans un voyage nocturne étourdissant.

 

 

The musicians of Cabaret Contemporain transport us to the musical world of Detroit.
These DIY music genii use everyday objects and customised instruments to create new sounds as the accompaniment to our stunning nocturnal journey.

 

 

~ ON EN PARLE ~

 

Simon Drappier, contrebassiste du groupe Cabaret Contemporain, les musiciens de Cabaret Contemporain font de la musique qui sonne électronique sans l’être puisqu’ils n’utilisent pas de machines mais leurs instruments organiques (piano, contrebasse, batterie, guitare).

Interview sur France Culture

 

 

 

« Le concept de ce quintette est insolite et efficace : jouer de la techno à l'aide d'instruments acoustiques. Et ces instruments ne sont pas toujours utilisés de façon conventionnelle : « Oui ! En ce qui me concerne, je trafique pas mal mon piano. On appelle ça “préparer un piano” : tu mets de la patafix ou du scotch de déménagement sur les cordes qui sont dans le piano pour faire ressortir certaines harmoniques, un peu comme si tu jouais avec une pédale. Nos deux contrebassistes jouent parfois avec des baguettes et tapent sur leur instruments, Julien joue souvent avec des instruments de cuisine : des casseroles, des cuillères, des pots de confiture… C'est une techno artisanale en fait. » confiait Fabrizio Rat, pianiste du groupe à TRAX lors d'une interview

Théophile Robert - TRAX

Informations pratiques

DURÉE :

1h30

DATES :

samedi 16 février 2019 | 20h30

 

TARIFS : 

23€ Plein tarif
16€ Tarif réduit*
14€ moins de 30 ans
11€ étudiants, intermittents, chômeurs, Maison des artistes, demandeur d'emploi
7€ CiuP

*Tarif réduit: habitants des 13e et 14e arr., Gentilly, Montrouge; + 60 ans; détenteurs du Pass Culture 12; adhérents du PUC

Distribution, production

INGÉNIEUR DU SON : Pierre Favrez

ÉCLAIRAGISTE : Diliana Vekhoff

PRODUCTION : Laurent Jacquier et Benjamin Fierens