théâtre

Neuf mouvements pour une cavale

Aurélia Lüscher / texte de Guillaume Cayet

03 > 09 décembre

Création 27 juin 2019 | Théâtre des Îlets / CDN de Montluçon

 

 

Si les violences policières urbaines font régulièrement la une des médias, celles des zones rurales en sont les grandes absentes. En s’emparant de l’histoire d’un éleveur assassiné pour avoir refusé d’obéir aux normes, Guillaume Cayet et Aurélia Lüscher font surgir une réalité trop souvent passée sous silence. 


20 mai 2017. Jérôme Laronze, éleveur de Saône-et-Loire, est abattu par un gendarme après neuf jours de cavale, « coupable » d’avoir pris la fuite et refusé de tuer une partie de son cheptel. « Je suis désolée mais je n’y peux rien c’est la réglementation c’est comme ça. ». Une simple phrase qui dilate un sentiment d’injustice partagé par de nombreux paysans, à qui l’on ordonne de se conformer aux règles fixées sous l’influence de l’agrobusiness. De la réécriture de ce fait divers naît un monologue en neuf mouvements, qui nous invite à réfléchir à l’usage de la violence, et aux moyens de s’y opposer.

 

 

→ Autour de Neuf Mouvements pour une cavale, une rencontre sera organisée DU CÔTÉ DE LA PENSÉE avec l'équipe artistique.

 

vendredi 6 décembre, à l'issue de la représentation

Au Théâtre de la Cité, accès libre

 

Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique

Informations pratiques

DURÉE :

1h15

DATES :

3 > 9 décembre 2019

lundi, mardi, jeudi, vendredi, samedi - 20h30

Le spectacle aura lieu en Galerie

pour tout public à partir de 14 ans

TARIFS / HORAIRES

 

TARIFS :

23€ Plein tarif

16€ Tarif réduit*
14€ moins de 30 ans
11€ étudiants, intermittents, chômeurs, Maison des artistes, demandeur d'emploi
7€ CiuP

*Tarif réduit: habitants des 13e et 14e arr., Gentilly, Montrouge; + 60 ans; détenteurs du Pass Culture 12; adhérents du PUC

HORAIRES :

lundi, mardi, jeudi, vendredi, samedi - 20h30

 

Distribution, production

Écriture Guillaume Cayet

Mise en scène Aurélia Lüscher

Scénographie Guillemine Burin-des-Roziers

Lumière et régie générale Juliette Romens

Vidéo et son Antoine Briot

Regard paysan Jean-Paul Onzon

Avec Fleur Sulmont 

Voix off Claude Thébert et des paysan·ne·s de la Limagne

production Compagnie Le Désordre des Choses co-production Théâtre des Îlets, Centre dramatique national de Montluçon / Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale soutiens DRAC Auvergne Rhône-Alpes, Région Auvergne Rhône-Alpes, Département du Puy de Dôme, Théâtre Ouvert, Centre national des dramaturgies contemporaines, Jeune Théâtre National • Le texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA • Il est publié aux éditions Théâtrales en janvier 2020 .

 

Biographie

Formé au département des écrivains dramaturges de l’ENSATT, Guillaume Cayet fonde la compagnie Le désordre des choses avec Aurélia Lüscher, metteure en scène et comédienne, formée à la Comédie de Saint-Étienne et membre du Collectif Marthe. La compagnie est basée à Ennezat, en Auvergne, dans la ferme d’un agriculteur bio. Neuf mouvements pour une cavale est la première pièce d’un cycle de réflexion entamé autour des violences policières.