danse / musique

DDOS

NSDOS

Les 11 & 12 octobre 2024

dans le cadre du festival Transforme - Paris initié par la Fondation d’entreprise Hermès

Un DDoS est une cyberattaque qui submerge un site ou un serveur. Mobiliser un groupe de hackers en action simultanée est un procédé bien connu des activistes. NSDOS est musicien, mais aussi danseur, bon connaisseur du hacking et adepte du Systema, art martial soviétique. DDOS est une œuvre musicale et chorégraphiée qui célèbre l’action collaborative et les batailles symboliques en situation de domination. Niakabi est un totem technologique conçu par NSDOS. Un enjeu de contrôle. Une sculpture centrale qui génère de la lumière, des images et du son - une musique concrète remodelée par des algorithmes et par le mouvement des danseurs dotés de capteurs. Un instructeur de Systema a transmis aux interprètes, passés par le hip-hop, sa gestuelle, sa science de la respiration, au service d’une danse organique, libre, naturelle. Une danse qui défie Niakabi, emblème périssable de la course oppressante à l’innovation.

Biographie

Après des études de danse, NSDOS a cherché à inventer des musiques sur lesquelles poser ses mouvements. Plus qu’il ne crée la musique, il la transmue. Quand il a posé des capteurs sur des arbres, des danseurs, à proximité d’un public en transe, d’insectes, ou dans le vent, il sème les données récoltées dans les algorithmes des logiciels qu’il conçoit, et donne une vie musicale aux mouvements naturels. Son premier album, Intuition, sorti en deux volumes, composé en Alaska, s’inspire de sons environnant une station météorologique. Sa volonté de “désaxer” les outils technologiques pour réinventer le lien entre les machines et la nature ont aussi fait de cet artiste pluridisciplinaire, associé au Centre Chorégraphique National de Rennes, une sorte de hacker de la techno française.

Mentions

DDOS sera créé le 11 octobre 2024 au Théâtre de la Cité internationale.

production Mr Maqs Productions

avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès

coproduction collectif FAIR-E - CCN de Rennes et de Bretagne et Théâtre National de Bretagne - Rennes