Rencontres Esthétique(s) jazz : la scène et les images

organisé par la Sorbonne Nouvelle

8e édition Les Afriques du jazz, organisé par le laboratoire SeFeA/IRET et l’UFR Arts & Médias de la Sorbonne Nouvelle

 

Consacrées cette année aux Afriques du jazz, en écho au spectacle Tropique de la violence de Nathacha Appanah mis en scène par Alexandre Zeff, les rencontres « Esthétique(s) jazz : la scène et les images » se dérouleront les 15 et 16 janvier au Théâtre de la Cité internationale. Occasion de conférences, tables de visionnage, performances, lectures, improvisations musicales, projections…  avec notamment la présentation du film Africa Mia, en  présence des réalisateurs. Ces rencontres seront dédiées à Manu Dibango, musicien dont le parcours s’est construit entre l’Afrique, l’Europe et l’Amérique.

A l’image d’un pont de lianes surgi dans la nuit, Les Afriques du jazz, ce sont tous ces fils conducteurs, ces racines aériennes qui ont conservé une capillarité artistique avec le Continent dans l’ensemble des arts et lettres, de la scène au cinéma, des arts plastiques à la danse. Ce sont tous les liens que l’esprit jazz tisse avec les Afriques (du Nord, de l’Ouest, de l’Est, du Sud… des diasporas et d’ailleurs) et que les Afriques tissent à leur tour avec les Amériques (du Nord, du Sud et des Caraïbes) par le jazz.

 

Organisé par le laboratoire SeFeA/IRET et l’UFR Arts & Médias de la Sorbonne Nouvelle, en partenariat avec l’Université Bordeaux Montaigne, l’Université des Antilles, l’Université de Montpellier-Paul Valéry, l’Université des Hauts-de-France, et la collaboration internationale de l’Université de Louisiane.

 

Informations pratiques

Les 15 et 16 janvier 2021 au Théâtre de la Cité internationale

contact : sylvie.chalaye@sorbonne-nouvelle.fr